Accueil Chroniques Bienvenue chez The Node Music : le Label Haut De Gamme !!!

Bienvenue chez The Node Music : le Label Haut De Gamme !!!

72
0
PARTAGER

Créé en 2014, The Node Music est un label de production de Musique urbaine gabonaise issu d’une fusion de deux structures de production (Hit Me Up Music d’Owoninho et High Définition de Nix), The Node Music s’est donné comme objectif principal la valorisation la culture urbaine gabonaise à l’international. Les démarches pour atteindre cet objectif se sont immédiatement mises en place dès sa création car les producteurs et les artistes signés chez The Node ont enchaîné des collaborations avec des artistes de renommée internationale.

Ce label vient ajouter son grain de sel dans la quête d’une véritable identité musicale gabonaise aux côtés de ses paires tels qu’Africadream, Club Clvssic ou encore Tromatix pour ne citer que ceux-là.

Les producteurs de The Node Music travaillent d’arrache-pied et les résultats de cette détermination acharnée sont visibles sur le terrain car aujourd’hui, sur cinq singles qui cartonnent dans la capitale, l’équipe de The Node en a produit deux ou trois.

Beaucoup se questionnent sur le fonctionnement de cette puissante structure musicale. Et c’est dans cette optique que WazeMusic, s’intéresse de long en large à sa composition. The Node Music est composé de producteurs, d’artistes et d’une équipe stratégique qui gère dans l’ombre les grandes décisions qui engagent l’avenir et le bon fonctionnement du label. Nous égrènerons les différentes composantes de cette structure musicale qui fait rêver plus d’un.

Les cinq génies du Beatmaking.

Le label The Node Music est riche en productions, ses artistes sont gâtés car le label dispose de cinq producteurs et pas des moindres.

Le premier en tête de liste est NIX (ex Nix Dastunna) : Beatmaker vivant aux states(HOUSTON), il travaille beaucoup avec les artistes américains. C’est l’un des beatmakers gabonais les plus prolifiques. Au Gabon, on l’a connu comme étant l’auteur du hit « Ma Boro » du groupe CrazyBoyZ sorti en 2012. Il a produit plusieurs hits de J-Rio (co-fondateur du label HIGH DEFINITION) :« le Ndem », « Sors-ça », « Gaboma Power », ou encore « Lionne » dont le clip vient de sortir.

Il a également produit le titre PORSCHE PANAMERA de S.D.H.S FAMILLY en collaboration avec le rappeur français BOOBA.  Nix a produit également « Attila »de BOOBA et il aurait une autre production en préparation pour ce dernier. Il a élargi ses collaborations en produisant le single « Bébé «  des KIFF NO BEAT, un titre pour le rappeur sénégalais NiX et bien d’autres. Nix n’a pas encore dit son dernier mot ; les prods arrivent en cascade si on se fie aux bruits de couloirs.

OWONINHO (OWOX) quant à lui compte parmi les beatmakers gabonais les plus talentueux de sa génération, ce jeune beatmaker officiait du côté de Lille en France au début des années 2010. Il est le père des hits gabonais tels que « Propre & Dosé » de NG Bling & TRIS et « LEGGO » de Vicky. Il a composé pour des rappeurs tels que GABS, DON NAKESS, O- MWANA, le chanteur J-Rio (La Mini-Nga) et le toaster béninois JAHRIKI.

De retour au pays, une nouvelle aventure commence pour lui car Owox comme l’appellent les intimes s’est directement adapté aux réalités du milieu et ses collaborations furent couronnées de succès. Nous avons par exemple le single « Chasser le Nguembe » de BIG ROW, « Doudou » de Dany MAGGEINTHA,  « Beyeme Na’a » de Styleï en collaboration avec TAX et BIG ROW ainsi que « Mi né vé »  de Styleï,  « Lâche l’affaire » et « T’emmener loin d’ici  » de BA’PONGA ou encore  « It’s Ova » de Vicky en collaboration avec l’artiste camerounais MAGASCO. Owox ne s’est pas arrêté là il a aussi produit le single « Belinda » de ce dernier. D’autres productions en gestations verront certainement le jour surtout celles de SINTO PAP, les français BARACK ADAMA ou H MAGNUM.

FRITZ aka « YAYATEMBOU », est l’un des meilleurs beatmaker Trap Music du pays il s’est fait remarquer avec les singles « Brille comme » puis « Mbolo Ata » qu’il a produit pour BA’PONGA ou encore « Mauvais regard «  de Dany MAGGEINTHA, il a également coproduit le hit « Donne seulement » de NG Bling.

Mais ses meilleurs prods sont celles avec les propres artistes du label ; nous avons ainsi les singles de J-Rio « Shuperu » feat. Bisa KDEI. Pour Stylei il a produit « Ganghanou » et coproduit « I luv u« . Fritz a plusieurs prods à son actif mais nous ne pouvons pas toutes les citer.

GISKARD16 quant à lui est le père du fameux tube « Enlevez les habits » ; il est aussi à l’origine des singles « Sommeil » et «  Maman Audrey «  de J-Rio (remixé par KOBA dans le single KEKPAR). Il a concocté à Styleï des titres tels que « On Vous Bolai »« Ndjoka »,  « Photo »  et  « Poupina ». Il a coproduit « I luv u » et assuré à Styleï son dernier hit en date « Piccolo » . D’autres singles comme « Avant avant »  de TINA sont aussi dans sa liste de production et bien d’autres…

Le dernier producteur à rejoindre l’équipe de The Node est PSYKO. Nous connaissons par ailleurs son talent de rappeur dans le single « Pour Mes Négros »  (prod by Nostalzyk) mais Psyko s’avère aussi un bon producteur par-dessus tout.

Il a produit le single « Autochtone du Ghetto »  de SHAD’M, « Give Me Your Love » de J-Rio et coproduit « Plan B »  de Vicky. Il a aussi assuré la prod de  »Tu bombes dans quoi » de Ben Laruz,   »Il m’a toujours relevé » de Sean Bridon …Andjaye la multi pour le titre  »l’étoile »,  « Le Vin m’a Bu »  de Seyze ( ex Young Seyze). Tout comme Fritz, Psyko est également annoncé dans le prochain album de MAGASCO.

Le label The Node Music dispose en fait d’un arsenal de producteurs qui gavent leurs artistes de bons beats du « prêt à poser » comme on le dit au quartier.  Ce n’est pas étonnant de voir les artistes de The Node Music sortir  des hits chaque trimestre, ces derniers sont bien nourris.

Mais qui sont les artistes du Node ? La question parait incongrue puisque parmi  les noms des artistes cités plus haut dans les prods des différents Beatmaker de The Node Music, les plus cités sont les artistes appartenant au label. Cependant il est utile de les mentionner dans cette analyse afin d’éviter toute confusion.

Les trois rossignols.

Les artistes de The Node Music sont dotés de talents divers, ils chantent admirablement bien.

Le premier dans la liste est J-RIO sa voix met tout le monde d’accord selon le style qu’il utilise. J-Rio a convaincu le publique gabonais et Africain depuis son hit « Oh le Gout [Oleku Remix] » , puis « Le Ndem »  en passant par «  Sors-ça »  puis Maman Audrey (dont la vidéo Dance a culminé à plus 500 000 vues sur Youtube en 2016). J-Rio c’est le génie créateur, il lance des concepts innovateurs et est toujours à l’affût des nouvelles tendances musicales en provenance du pays. C’est le porte étendard de la culture urbaine gabonaise hors de nos frontières.

Après un album « Empreinte » qui a très bien marché, Il prépare actuellement un nouveau projet et les prémices de cet opus sont déjà disponibles dans les différents sites de Musiques urbaines notamment sur WazeMusic qui a eu l’exclusivité de nombreux de ses singles.

Sa signature chez  The Node Music s’est faite automatiquement dès le rapprochement des deux labels (High Definition et Hit Me Up). La maturité musicale de cet artiste est remarquable et son nouveau look dans la vidéo « Lionne » est apprécié du grand public.

La deuxième voix d’or de The Node Music est ZYON STYLEI. Ce jeune artiste a beaucoup d’avenir dans la Musique urbaine gabonaise nous l’avons remarqué avec le single « On Vous Bolai «  prod by GISKARD16.

Styleï continue de gravir les échelons en termes de popularité, l’artiste est insaisissable car il ne chante pas seulement qu’en français et en anglais mais également en plusieurs langues vernaculaires du Gabon. Il a terminé 2016 en beauté avec son «  ZYON Friday«  un concept qui consistait à mettre en ligne un freestyle où un single tous les vendredis. C’est de là que sont sortis les singles « Poupina «  ou encore « Ghanganou « . Et 2017 a commencé avec le hit tendance Ntcham « Piccolo ».

Ses prochaines sorties s’annoncent fracassantes car selon Fritz l’un de ses producteurs, « Styleï aurait  des prods beaucoup plus avancées que la concurrence ».

VICKY, la seule femme du groupe pour l’instant n’est plus à présenter. Elle est une identité remarquable au sein de  The Node Music,  son single « Plan B » remixé par ses camarades est son premier succès de l’année 2017.

Vicky est une jeune artiste qui ne se repose pas sur ses lauriers, elle a su s’imposer dans la Musique urbaine gabonaise. Elle a à son actif plusieurs hits produit par Owox tels que « LEGGO » (le premier hit gabonais du Ndem),   « Sabado » feat. J-Rio , « Let’s kick it »  feat. Wendy, sortis sous les couleurs de Hit Me Up, ensuite « It’s Ova »  feat.  MAGASCO,   « La Base »,  ou encore « Easy » un single produit par Heaven Boy.

Vivant en France, Vicky a un flow « frenchy » mais cela ne l’empêche pas représenter le pays et ses tendances , notre souhait est de la voir sur un gros projet Afrotrap car nous estimons qu’elle le fait mieux que ses consœurs, le single « Easy » en est un parfait exemple.

Les Hommes de l’ombre.

Les hommes de l’ombre sont en fait ceux qui gèrent la communication, le management ou encore qui prennent des décisions pour l’intérêt du label. Chaque structure dispose des gens qui travaillent discrètement pour eux et The Node Music ne va pas déroger à la règle.

L’équipe du Node travaille dur comme nous l’avions dit plus haut. Ses artistes ont une forte visibilité web, tout ça c’est grâce au savoir-faire de Lexx Smith le responsable communication et relation avec les médias de The Node Music. Il est en même temps le manager de Vicky.

Frenchy Da Plug est quant à lui  est chargé des « gros tuyaux » comme le dit Fritz. John Nzenze est par contre l’analyste stratégique du label.

Au vu de la composition du label The Node Music, nous pouvons conclure que ce label est bien parti pour durer. L’équipe technique est solide, les producteurs chevronnés et les artistes talentueux et disciplinés, que demander de plus pour un label qui vise une renommée internationale ?

Les résultats sur le terrain sont déjà visibles il est bien vrai que le public gabonais attend beaucoup plus de The Node Music et que certains trouvent que les prix des prods ne sont pas à la portée de toutes les bourses. D’autres vont plus loin en prétendant que c’est un label de gosses de riches qui font de la musique. Ce qui parait drôle car de nos jours faire de la musique nécessite de gros moyens et si les gosses de riches nous font de la bonne musique et vendent une bonne image de la culture urbaine du pays : c’est le Gabon qui gagne !

En ce qui nous concerne, The Node Music marquera d’une empreinte indélébile la musique urbaine gabonaise, notre souhait est que cette initiative reste pérenne. La complicité entre producteurs, artistes et managers au sein de cette structure musicale est à louer. Et c’est réjouissant pour nous d’écouter BOOBA ou KIFF NO BEAT rapper sur un beat Vert Jaune Bleu. Tous font du bon boulot c’est le fruit d’un travail coordonné, nous les encourageons à ne pas baisser les bras, de continuer car seul le travail paye entre le rêve et la réalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here