Analyse des albums solos des 3 membres du BWITI GANG

525
0

Les membres du BWITI GANG tiennent en haleine la scène hip hop depuis trois ans. Le collectif a apporté un nouveau souffle et une nouvelle orientation au rap Gabonais. Les Cyphers lancés par eux ont tous été appréciés par les fans et beaucoup en demandent encore.

Cependant chacun des membres s’est lancé sur des projets solos. Leurs initiatives privées nous poussent aujourd’hui à évaluer le travail individuel de chacun d’eux. Bien que certains d’entre eux ( TRIS et RODZENG) avaient sorti d’autres projets pendant que le collectif était en éclosion, nous allons seulement nous concentrer sur leurs projets les plus récents.

TRIS : Couronne & Foulard

SOSS MUTEMA excelle dans le maniement de la langue, pour preuve ses nombreux prix de « meilleur lyriciste » gagnés lors des BWELITRIBE AWARDS. Le projet Couronne & Foulard vient confirmer cette distinction honorifique. Les règles de grammaire, poésie et vocabulaire sont poussées dans ses lyrics, le titre « Astro » en est un exemple.

Des figures de styles, aux assonances en passant par les rimes et même des champs lexicaux, tout a été écrit pour donner à l’auditeur une expérience artistique digne des plus grands. Deuxième opus de l’artiste TRIS après l’Ep « Jeu 2 Corps » sorti en octobre 2018, Couronne & Foulard est une Mixtape produite par le label AMG.

C’est un projet, au concept intéressant, qui marque l’harmonieuse dualité présente chez l’artiste. Une alchimie entre le bien et le mal, la vie et la mort, une société traditionnelle et l’autre moderne, telle est l’essence même de Couronne & Foulard.

Ce projet, qui comprend 3 collaborations ( LE FLOW DU SUD, SOJIP et MIC O’PHONE), est un tout en un car l’alignement vertical de l’ensemble des 12 titres de la playlist est titré Terre De Banzi. Un aspect de l’opus qui marque l’enracinement culturel du meilleur rappeur gabonais.

Néanmoins, le projet suscite en même temps d’autres critiques moins élogieuses. Les samples ne sont pas bien harmonisés dans certains titres, d’autres ont l’impression que ce projet a été précipité et n’a pas été préparé avec minutie tant la qualité du produit est limite. Les prods à l’exception de celles de NOSTALZIK ne sont pas à la hauteur du flow et des lyrics de l’artiste.

TRIS devrait s’améliorer dans le chant, on a connu une voix plus suave et dans la gamme sur son projet précèdent. Couronne & Foulard a occupé la première place des ventes du mois d’août sur GSTOREMUSIC avec plus de 176 ventes. Le projet ne compte aucun clip promotionnel à ce jour, la dernière apparition du rappeur sur une vidéo c’était en avril dans « Stop COVID-19 »  feat. CREOL et LEXICAL FLO. Un coup de cœur particulier pour le titre « Nana » qui surfe sur une tendance très intéressante.

« COURONNE & FOULARD » SUR GSTOREMUSIC (ici

 Note de la rédac : 13/20

BAK ATTAK : Indigène Street (Nature Profonde)

C’est le projet le plus anciens (2019) et le seul de l’artiste qui demeure d’actualité. BAK ATTAK se distingue par sa capacité à varier les flows et les vibes, il est aussi à l’aise dans les graves que les aiguës de sa voix, BAK ATTAK est le plus complet du collectif BWITI GANG et son album « Indigène Street (Nature Profonde) » en est l’illustration.

C’est un projet de 18 titres dans les styles Rap, Trap, Tradi Trap, Ntcham, Raggae et de l’Afropop. Il y fait l’apologie de l’engagement dans la musique urbaine, prône l’authenticité de la personnalité qu’il faut assumer, l’autonomisation des basses classes par la confrontation à une gestion étatique défavorable à la majorité.

L’album contient plusieurs titres très appréciés par le grand public. Il s’était même lancé un défi de faire un hit avec un titre tendance Ntcham et le NGANGA RAP l’a remporté haut la main avec le tube « Billie by Nze » . Son album, sorti sous les couleurs de BWAT’AMUSIK est doté de collaboration diverses  notamment celle avec BOODEE, BWITIGANG, LATCHOW, LESTAT pour ne citer que ces grands noms de la scène hip hop gabonaise. Et exceptionnellement on remarque la présence de LORD EKOMY NDONG sur la prod d’un titre.

Les prods sont savamment choisies dans l’album et l’artiste ne ménage aucun effort afin de mettre en exergue son savoir faire. Les titres comme « Belinda » , « Sur écoute » , « Billie bi Nze » ou « Laisse-les parler » ( avec le BWITI GANG) dans lesquels le rappeur expose ses différentes facettes artistiques sont aussi les plus appréciés du grand public.

Le partenariat avec la marque de vêtements PAGUIMO AUTHENTIQUE est à l’origine de toute une collection de T-shirt « À PART PARLER TU VAS FAIRE QUOI » dont les modèles se vendent comme des petits pains. Les chiffres des ventes de l’album ne sont pas encore actualisés sur les plateformes de téléchargement mais il a enregistré plus de 50.000 streams à la fin de l’année 2019. L’album compte un seul clip à ce jour « Billie bi Nze » .

« INDIGÈNE STREET » SUR DEEZER (ici

 Note de la rédac: 16/20

RODZENG : Ma Ke 

Lyriciste infatigable, Toujours aussi généreux en efforts, l’artiste s’est offert le record du freestyle le plus long en radio le mois dernier en direct sur MAPANE FM avec 59 min et 11s au compteur, battant ainsi la performance de 43 min du rappeur français JUL.

Par le titre « Light » entièrement chanté et même autotuné, le titre « GPX » qui est aussi une Trap et récemment le clip du titre « La science » , on se rend compte que RODZENG, puriste par essence, a fait l’effort d’explorer les codes de la nouvelle génération.

Mais il garde son authenticité à travers sa plume et son engagement intarissable, explicité par des titres comme « Militant » ou « Larmes d’or ». C’est une approche intéressante pour élargir son public et s’exporter sans pour autant se pervertir.

La qualité sonore est au rendez-vous, les prods sont bien sélectionnées par l’artiste aucune d’entre elle n’est moyenne. Le CEO de MINKO MUSIC y a mis du sien afin de sortir cet album propre. Ses  collaboration  avec des artistes comme LASBACK (les deux ), KAYAMAN DU BLED( Mezik),  VEEBY (1885) pour ne citer que ceux- là, ont apporté une nouvelle coloration à l’album.

Contrairement à TRIS dans son album Couronne & Foulard , son coéquipier RODZENG ( tout comme BAK dans son opus) n’a pas décidé de faire cavalier seul car il a invité ses deux compagnons du BWITI GANG dans le titre « RSK » . Le rappeur RODZENG se positionne désormais comme l’un des  meilleurs lyriciste de sa génération, fruit de l’instruction des aînés  à l’instar de LORD EKOMY NDONG ou MAAT SEIGNEUR LION etc.

L’album Ma Ke pourtant sous estimé au départ a fini par conquérir les cœurs des fans. Nous sommes tentés de dire que c’est l’un des meilleurs albums de l’année derrière celui de LORD EKOMY NDONG. Il est en deuxième position des ventes du mois d’août sur GSTOREMUSIC derrière Couronne & Foulard de TRIS.  En outre, une partie des recettes des ventes de cet album est destinée aux œuvres caritatives. Cet acte humanitaire est à encourager. L’album compte 4 clips au compteur « GPX » , « Larmes d’or« (plus en ligne) , « Light » et « La science » .

MA KE SUR GSTOREMUSIC (ici)

 Note de la rédac: 17/20

La complicité avec le producteur NOSTALZIK est à féliciter. Le beatmaker a toujours fourni de bonnes prods aux trois artistes, il est le seul a avoir participé aux trois projets des artistes. Et nous pensons bien que les meilleurs titres de ces trois albums sont produits par ce dernier. D’autres producteurs se sont également bien illustrés dans les différents projets Notamment LEGENDBEATZ, SLAYERBEATZ , YVANBEATSMIC O’PHONE etc…

Au terme de cette petite évaluation de la rédaction , il est à noter que les notes attribuées sont juste l’appréciation de l’équipe de la rédaction après écoute des trois projets des artistes. Donc elles ne devraient pas être sujet à des interprétations diverses puisque chacun pourrait apprécier ces différents projets à sa façon.

Donne ton avis

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here