Le Live Streaming, une pratique qui déconfine le game !!!

143
0

Depuis deux mois, le Live Streaming est de plus en plus à la mode chez les artistes et les acteurs du showbiz au Gabon ; on assiste à de nombreux concepts, des entretiens, des challenges qui se manifestent par des lives sur Facebook, YouTube ou Instagram.

UNE ALTERNATIVE À L’OBSTACLE DU CONFINEMENT 

Le Live Streaming est utilisé par les artistes afin de pallier aux problèmes liés au confinement suite à la pandémie du CORONAVIRUS. A cet effet, beaucoup d’artistes ont choisi la pratique du Live Streaming et ont découvert que cette dernière peut finalement créer l’interactivité, l’engagement, l’innovation, de la visibilité, la proximité avec son audience surtout à une période où tout rassemblement de plus de dix personnes est interdit.

CES ARTISTES QUI ONT ADOPTÉ DES CONCEPTS !!!

Nous pouvons illustrer nos propos à travers les nombreux concepts lancés par nos artistes sur les réseaux sociaux. LORD EKOMY NDONG a lancé son concept intitulé « Live avec EKOMY NDONG« , il partage avec ses fans des anecdotes, répond aux questions des fans et discute avec eux sur les singles de son double album qu’ils souhaitent voir en vidéo.

Le rappeur BA’PONGA, a aussi son rendez-vous live durant lequel il discute de tous les sujets avec ses fans. Récemment, il a exposé sur l’importance du digital à l’heure du confinement, d’autres thèmatiques liées à la culture ont été abordées.

ELECTRA QUEEN BOMA, la nouvelle recrue du label THE NODE MUSIC, a quant à elle lancé le concept IF I DANCE, un concept qui consiste à donner des cours de danse pour les débutants en direct sur Facebook.

Le Beatmaker SEGAME est aussi dans la même logique avec ses de tutoriels sur la création des Beats en direct sur sa page Facebook. Des DJ tels que MIKE MEF ou DJ ALBAN ont également lancé des sessions mix en live pour le public.

Il est bien vrai que les artistes faisaient déjà du live streaming avant mais le confinement est venu faire exploser cette pratique. D’aucuns l’utilisaient juste pour éclaircir les fans sur une polémique quelconque, d’autres le faisaient aussi pour éviter de long posts ennuyeux dans leurs pages. Les artistes telles que CREOL et SHAN’L sont des expertes à la matière depuis belle lurette, elles nous ont habitués à leurs lives sur Facebook qui attirent des centaines de fans…

Le Catalogue Challenge initié par le rappeur LESTAT a donné une nouvelle orientation à cette pratique. On assiste désormais à une panoplie de lives avec des concepts differents.

UNE MÉTHODE QUI RAPPROCHE L’ARTISTE DU FAN !!!

Comme nous le disions plus haut, le Live Stream permet de créer une interactivité entre les fans et les artistes, il crée la proximité parce-que les fans sont en contact direct avec leurs stars et ont l’exclusivité de toute information qui découlera du live bien avant que d’autres médias n’en fassent large diffusion.

Le Live Streaming augmente l’audience des artistes, plusieurs d’entre eux ont vu leur audience augmenter exponentiellement après quelques lives intéressants sur la toile. Le Catalogue Challenge de LORD EKOMY NDONG VS BA’PONGA en est un parfait exemple.

Pour le premier cité, c’était un coup de poker car c’est sans contexte grâce à ce challenge que son double album s’est vendu à près de 900 exemplaires en une semaine.

En revanche, son concurrent a plutôt augmenté sa fan base: le 10 Avril dernier, il cumulait 48.511 fans sur Facebook avant le Catalogue Challenge du 3 Mai. Aujourd’hui, la page Facebook du rappeur BA’PONGA compte désormais 50.011 fans. Il a gagné plus de 2000 fans au lendemain de ce Challenge, ce qui a augmenté son audience et renforcé sa notoriété dans le showbiz gabonais.

Parcontre, il y a d’autres qui ne s’en sortent toujours pas dans le live streaming. Les raison sont multiples : soit on n’a pas une bonne connexion internet, soit on n’a pas le matériel adéquat pour réaliser un bon live ou bien tout simplement les fans n’adhèrent pas et certains lives d’artistes connus ne dépassent même pas les 100 connectés.

QUELQUES ASTUCES POUR RÉUSSIR UN LIVE STREAM

Beaucoup se sont plaints de la mauvaise qualité audio ou visuelle durant certaines éditions du Catalogue Challenge. Nous parlerons beaucoup de l’acte 6 du Catalogue Challenge car c’est en quelque sorte la référence et il nous permettra de bien illustrer nos propos.

Pour réussir un live il faudra d’abord avoir une bonne connection internet. Ensuite, choisir la plateforme adéquate pour votre live nous vous proposons deux plateformes distinctes mais performantes Facebook Live et YouTube Live.

Facebook Live permet de réaliser une vidéo en direct de 90 minutes maximum, qui est 10 fois plus commentée qu’une vidéo classique, accessible dans plus de 60 pays. La seule difficulté c’est que les vidéos Facebook disparaissent au fil des flux d’actualités sur votre page.

YouTube Live permet la diffusion des vidéos de plusieures heures. Pour diffuser sur YouTube, il vous faudra une chaîne valide ça va de soit.

Quand vous activez la diffusion en direct, vous avez trois options :
la diffusion immédiate
– l’évènement qui vous permet de planifier un live
– l’option mobile qui permet d’archiver votre vidéo sur votre chaîne à la fin de sa diffusion.

En bonus, YouTube Analytics fera les statistiques pour vous donner les chiffres sur l’audience pendant le live.

LESTAT et son équipe ont été astucieux en diffusant le Catalogue Challenge en simultané sur Facebook Live et YouTube Live. C’est pourquoi durant le Catalogue Challenge, la vidéo se coupait au bout d’un certain temps mais continuait sur youtube.

Il faut aussi bien choisir l’espace où se déroulera votre live car si vous êtes dans un espace où il y a de l’échos, la qualité audio ne sera pas bonne. Voilà pourquoi dans l’acte 6 du Catalogue Challenge, le rappeur LORD EKOMY NDONG avait choisi son Home studio qui est un espace insonorisé alors que BA’PONGA était dans son salon et on entendait des voix autour.

Pour la qualité audio de votre vidéo, il est mieux d’utiliser un micro extérieur et une table de mixage. Si on utilise seulement le micro de son smartphone, on a de forte chances que la qualité audio ne soit pas au rendez-vous. LORD EKOMY NDONG avait vu juste car dans son Catalogue Challenge, il avait un casque studio, un micro et une table de mixage tandis que son compagnon n’avait que son ordinateur avec des baffles: Les résultats vous les connaissez tous.

N’étant pas des professionnels de l’audiovisuel, nous vous recommandons de bien vouloir vous rapprocher des personnes qualifiées pour plus d’informations sur le matériel adéquat. Et pour la clarté de l’image il faut quand-même s’assurer de la bonne luminosité de la pièce…

FINALEMENT !!!

Le Live Streaming est une pratique qui restera désormais dans la coutume de nos artistes. Cette pratique n’est plus l’affaire des activistes politiques gabonais qui en sont de parfaits adeptes voir même des précurseurs. Chacun devra mieux apprendre l’utilisation du live de façon professionnelle afin de mieux gérer son image et augmenter son audience.

Donne ton avis

Acteur social, passionné des langues , des cultures urbaines et des Technologies de l'Information et de la Communication.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here