Clash: N’DO-MAN enterre-t-il LE FLOW DU SUD dans sa reponse « RIP » ?

1900
0

Le rappeur N’DO-MAN est sous les feux des projecteurs depuis quelques jours. Sa punchline apparemment anodine dans son remix du single « Personne Ne Sort » , est en train de lui causer du remous. Le rappeur LE FLOW DU SUD n’ayant visiblement pas apprécié la punchline’ a répondu au sociétaire du Label AFRICADREAM avec un freestyle nommé « Ndo Boa » .

Le fans du rappeur lauréat des BTA et des GSTOREMUSIC AWARDS estiment que leur star a mis la barre très haute et ne donnent pas cher de la peau de N’DO-MAN. Les influenceurs et d’autres acteurs du showbiz ne misent pas sur une eventuelle remontada du rappeur D’AFRICADREAM.

D’autres poussent le bouchon plus loin en simulant une confrontation ethnique ce qui a été rapidement recadré par le rappeur LE FLOW DU SUD qui, faut le souligner, est le premier à avoir piquer N’DO-MAN dans une punchline où il disait que ce dernier avait plusieurs clips à TRACE mais ne perce pas.

Le membre du groupe HOVA GANG est sorti du studio avec un son en guise de réponse aux attaques de son compatriote. Nous espérons que cette réponse fera dissiper les doutes vu l’omerta qui règne dans son entourage.

Nous savons tous que N’DO-MAN a changé de direction artistique cependant il est capable de revenir sur les fondamentaux et renverser la tendance. Il reste confiant malgré les sondages qui l’annoncent perdant.

Le game était tendu jusqu’au dénouement de cette polémique palpitante. Le rappeur-fonctionnaire a tout juste attendu 24h pour monter à son ami rappeur-briquettier que les bidons de 5 L ne sont en aucun cas une valeur ajoutée dans le talent. Il annonce officiellement la fin du rap comique sur la toile « tu vas mal finir, tu vas finir mal » sans compter d’autres punchlines que nous ne mentionnerons pas.

La vidéo en elle-même est symbolique : le jeune ganga missoko se fait symboliquement enterrer à la pelletée par le rappeur d’AFRICADREAM quelques heures avant l’heure du couvre-feu avec le freestyle « RIP » . Toutes ces attaques mutuelles font vivre le game et c’est au public d’en décider qui a tiré son épingle du jeu.




Donne ton avis

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here