L.Y STYLL & MARELESS, qui détient la couronne du rap game féminin ?

390
0

L.Y STYLL est une des kickeuses les plus hards du rap game féminin gabonais, elle fait ses classes du côté de Port-gentil au début de sa carrière et évolue de façon fulgurante dans le rap. En 2011, elle débarque avec le titre « sèche tes larmes » une collaboration avec le rappeur béninois BLAAZ par le canal de KOBA BUILDING qui voit du potentiel en elle.

En 2013, sa plume attire de plus belle l’attention de KOBA BUILDING alors signé chez MAYENA PRODUCTIONS, une collaboration nommée « Victory » voit le jour sous la forme d’un clip. La rappeuse apparait également dans les premiers volumes de la compilation GHETTO BLING de KOBA BUILDING et lance plusieurs singles et collaborations dont « Exprime ton ndoss » avec TINA, KOBA et STILL AWAX sorti en 2014.

Dans son style de Bad Girl du rap gabonais, L.Y continue sa lancée sans crainte car il n’y a aucune concurrente de taille qui kick aussi bien qu’elle à l’époque, bien sûre on avait TINA et d’autres mais elles n’étaient assez coriaces et techniques que L.Y STYLL. Et cette position pousse la rappeuse à prendre ses aises en sortant le titre « Ils veulent me copier » histoire de dire qu’elle est d’attaque même avec ses collègues masculins.

Aujourd’hui la donne a semble-t-il changé, une autre rappeuse a fait son apparition dans l’échiquier du rap féminin gabonais. Son nom MARELESS, sociétaire de la structure MAPANE LIFESTYLE. C’est avec le titre « Confusion » qu’elle a conquis les cœurs des aficionados du rap boma en octobre 2018. Mais quelques mois auparavant, la jeune rappeuse des PK fait son entrée dans l’arène avec le titre « Tchictchi ou la mort » son premier jet sous les couleurs de MAPANE LIFESTYLE.

Pour la mettre dans le bain, sa structure lance la série de freestyles « Empire Act » dans laquelle MARELESS se distingue valeureusement auprès de ses paires masculins. Pour cette novice, ayant appris le rap grâce à ses frères qu’elle observait depuis la fenêtre de sa chambre, c’était une belle tribune pour montrer à son récent public qu’elle pouvait aisément rapper de façon percutante et confirmer sa nouvelle place de reine du rap game boma.  

La rappeuse, qui représente valablement son coin les PK, sort également un projet nommé « 1000 faces » en décembre 2018 et nous balance en même temps un des extraits du projet en janvier 2019. « OMVP » c’est le titre que la révélation féminine de l’année 2018 nous présente dans lequel elle reste incisive en enchantant nos ouïes.

On pouvait penser que cette place prise en si peu de temps par MARELESS était indéboulonnable, mais le retour de la Queen L.Y STYLL laisse penser le contraire. L’ancienne détentrice du titre vient de nous sortir un freestyle d’anthologie dans le BWITI GANG CYPHER S02E04 et les punchlines qu’elle y délivre relance le jeu. De façon voilée, elle revendique sa place de numéro 1 et on peut, sans rechigner, imaginer à qui elle s’adresse …  L.Y STYLL is back, mais la compétition est relancée car MARELESS voudra maintenir sa couronne bien vissée sur sa tête, sans oublier la somme d’un million de FCFA qu’elle avait mis en jeu pour toutes rappeuses capables de la défier en freestyle.

 

Donne ton avis

Passionné de musique et de TIC, avant-gardiste dans la diffusion des contenus ; milite pour la musique urbaine gabonaise.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here