LEXICAL FLO: « Seul le travail ouvre les portes, même les plus blindées »

148
0

« Le gaboma est mal kinda! » Cette phrase n’est pas anodine dans le milieu artistique gabonais . En effet, l’ex sociétaire de GABAO VIBES aujourd’hui signé chez ODO PRO-COM continue d’impacter l’univers musical gabonais. Après une absence de plusieurs mois, il revient sur la scène avec un nouveau titre et une nouvelle équipe managériale. Cette semaine WAZEMUSIC est allé à la rencontre de LEXICAL FLO pour un entretien autour de son actualité musicale.

WAZEMUSIC: Bonjour LEXICAL, nous sommes ravis de t’avoir parmi nous pour cette interview. Pour commencer, comment se porte LEXICAL FLO?

LEXICAL FLO: bonjour à vous, le plaisir est partagé. Pour répondre a votre question LEXICAL FLO se porte comme un charme.

WAZEMUSIC: Tu fais ton grand retour après un an d’inactivité, sans langue de bois, quelles sont les raisons de cette longue absence?

LEXICAL FLO: Bien, à un moment de la vie d’un homme, quand les choses semblent tourner en rond et que tu as l’impression de faire du sur place, l’idéal est de faire appel au vielle adage qui dit: « reculer pour mieux sauter ».

Lorsque mon contrat avec la structure GABAO VIBE est arrivé à terme,  j’ai pris la lourde decision de ne pas le prolonger histoire de voler de mes propres ailes. Je savais bien qu’il devait  avoir des conséquences mais j’étais prêt à les assumer .

WAZEMUSIC: « J’encaisse seulement » est le single qui annonce ton grand retour sur la scène musicale. Quelles sont les anecdotes derrière ce single ?

LEXICAL FLO: L’anecdote derrière ce titre tourne autour de la fin du contrat avec mon ancien label. Lorsque j’avais pris la décision de ne pas prolonger ce contrat,  des gens qui prétendaient être mes amis à l’époque m’ont complètement abandonné. Selon eux, sans GABAO VIBE, la carrière de LEXICAL FLO est finie . À un moment, je voulais revenir sur ma décision, mais personne ne voulait m’aider et ça m’a vraiment fait réfléchir.  

J’ai donc décidé de faire une pause afin de mieux travailler car j’étais persuadé que seul le travail ouvre les portes, même les plus blindées. Pour mon retour dans la musique, j’ai décidé transmettre en musique cette expérience, histoire de dire aussi aux gens que quand tu as le succès c’est facile d’avoir plusieurs personnes au tour de toi qui te jurent amour et fidélité et c’est quand tu chutes que  tu vois qui t’aime vraiment.

WAZEMUSIC: Le clip est en ce moment sur TRACE, est-ce là le signe d’un nouveau départ ?

LEXICAL FLO: Bien sûr que c’est une nouvelle étape de ma carrière!  Et c’est un nouveau LEXICAL FLO que vous verrez.

WAZEMUSIC: Aujourd’hui tu es signé chez ODO PRO-COM, peux tu nous en dire plus sur ce contrat ?

LEXICAL FLO: Effectivement, j’ai signé chez ODO PRO-COM en management parce que c’était  justement dans mes moments difficiles et ils ont été presque les seuls à continuer à croire en moi pendant que d’autres pensaient LEXICAL FLO était désormais fini.

WAZEMUSIC: Quels sont tes projets en gestation ?

LEXICAL FLO: Durant  cette longue période, je ne suis pas resté allongé chez moi, j’ai durement travaillé sur des singles et on va les sortir au fur et à mesure. Donc nous avons un plan bien précis mais nous n’avons pas encore décidé du choix du produit à présenter au grand public.

Retenez que j’ai un stock de single inédits qui doivent sortir d’ici peu mais nous n’avons pas encore décidé si on vous les présentera sous forme d’albums.

WAZEMUSIC: Les artistes ont récemment manifesté leur indignation sur les réseaux sociaux à propos du statut des artistes. Quelle est ton avis à ce sujet ?

LEXICAL FLO: Le  statut de l’artiste c’est la valorisation de l’artiste alors je suis de tout coeur avec ceux qui ont manifesté .

WAZEMUSIC: Parles-nous un peu de STAR MUSIC ENTERTAINMENT ?

LEXICAL FLO: STAR MUSIC ENTERTAINMENT c’est la structure qui s’occupe de la production de l’artiste que je suis avec comme président et producteurs Mr. JUG SOLÉ.

WAZEMUSIC: Merci LEXICAL FLO, ton  mot pour la fin ?

LEXICAL FLO: juste dire que c’est pas interdit de tomber mais ne rester pas longtemps au sol…

Donne ton avis

Acteur social, passionné des langues , des cultures urbaines et des Technologies de l'Information et de la Communication.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here