LOU ORI J : « La musique ici est un exutoire pas un gagne pain »

63
0

C’est en 2001 que LOU débarque comme un OVNI avec des couplets d’anthologie sur le titre « Si j’avais de la monnaie » de NEW SKOOL issu de la compil MÉMOIRE VIVE. Le quatrième membre de NS se dévoile également en solo avec le désormais classique « 1somniak » paru en 2007et produit par JOHN LUCAS. En 2011 il sort son premier album intitulé « Noir en Or » et participe à plusieurs projets du quatuor NEW SKOOL.

Le 12 juillet dernier LOU ORI J annonçait officiellement la sortie de son album « Sous Citoyen ». Après 3 singles dont « J’suis en place »  et « clandestin » sortis respectivement le 17 juillet et le 16 aout de l’année dernière, c’est le titre « Quand tu t’égares » en collaboration avec CAM et WELKOME datant du 19 juin qui vient précipité la sortie de l’album présenté en conférence de presse le 13 Juillet au Baril Bar.

Entre temps il a fait « Dis-nous» le 10 janvier et « Restez vrais » le 19 mars avec CAM. Alors que le clip de clandestin sortait le 1er janvier.  Allons à la rencontre de LOU ORI J qui nous va nous entretenir sur son 2ème album.

WAZEMUSIC : De retour en 2018 après quelques années de silence qu’est ce qui occupait LOU ORI J pendant tout ce temps?

LOU ORI J : Je m’occupais des choses prioritaires car la musique ici est un exutoire pas un gagne pain.

WAZEMUSIC : Tu te distingues par un rap très classique et underground. Que penses-tu de l’évolution de la musique urbaine ?

LOU ORI J : Il y a de l’originalité dans la forme mais le fond est plein de légèreté mis à part quelques uns comme CRC, par exemple, qui a une musique empreint de maturité.

WAZEMUSIC : Ta plume est toujours aussi lourde, peut-on avoir quelques références musicales de LOU ORI J ?

LOU ORI J : PUBLIC ENEMY, NWA, NAUGHTY BY NATURE, NOTORIOUS BIG, MOBB DEEP, NAS, WU TANG…

WAZEMUSIC : On va un peu insister sur la plume, en quelques mots quels conseils peux-tu donner aux jeunes artistes pour bien écrire ?

LOU ORI J : Mon conseil est relativement simple en effet pour être intéressant dans le rap il faut s’intéresser aux autres.

WAZEMUSIC : Parlons maintenant de l’album, combien de temps a pris sa réalisation et que doit-on attendre de cet opus dans le fond et la forme ?

LOU ORI J : Le projet s’appelle « Sous Citoyen », il est composé de 15 titres avec plusieurs invités et j’ai passé près d’un an à le préparer. On y retrouve mon style caractéristique qui lui donne sa forme. En outre, le fond de cet album c’est l’exhortation à l’amour du pays.

WAZEMUSIC : On sait déjà qu’il est accessible sur G-store au prix de 2500 FCFA et en streaming sur toutes les plateformes légales. Mais peut-on on aussi l’avoir sur support physique ?

LOU ORI J : Pour l’instant il n’est qu’en format numérique et comme vous pouvez le constater, on a fixé le prix afin que le projet soit accessible à tous. L’objectif était de le mettre à la portée de toutes les bourses.

WAZEMUSIC : Après l’album, de quoi sera fait l’avenir de LOU ORI J dans le game ?

LOU ORI J : Si je rentre dans un autre projet il sera gospel, tout nous mène inexorablement à ça.

WAZEMUSIC : Merci LOU, quelle est ta Waze Punch de fin ?

LOU ORI J : C’est moi qui vous remercie, ma punchline de fin sera : à force d’être dans la merde on la sent moins.

Retrouvez LOU ORI J sur  Facebook (ici)

Donne ton avis

Jeune passionné de hip hop, il met sur papier son avis à propos des sujets liés à la culture urbaine.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here