Sir OKOSS «Je suis juste ce que Zame veut que je sois»

215
0

 WAZEMUSIC: Mbolo à toi Sir OKOSS, quand et comment es-tu arrivé dans le hip hop?

Sir OKOSS: Hotep! Par le biais de Sir Enigmatik qui rappait déjà 3 ans avant moi donc j’ai commencé en 2003 et le frangin rappait depuis 2000.

WAZEMUSIC: En parlant de Da zik, que devient-il  et le groupe 241?

Sir OKOSS: Da Zik va très bien, il vient de sortir le single « Shalewa » qui tourne. 241 connait une période de calme parce que nous ne sommes plus au même endroit depuis près de 5ans maintenant et donc pour ne pas dormir, nous mettons en valeur nos entités respectives par des carrières solos, 241 vit toujours.

WAZEMUSIC: Pourquoi  241 a quitté le ZORBAM ? Et pourquoi ne travaillez-vous plus avec Rod Da God?

Sir OKOSS: Zorbam c’est une histoire ancienne, on ne va pas revenir dessus à chaque fois .Un big up à tout le Zorbam, on a beaucoup appris d’eux. En ce qui concerne Rod Da God, on travaille toujours ensemble … Akiééééé  le kongossa des bomas Mdrrrr.

WAZEMUSIC: NFEFE MOT est ton 1er album solo, peux-tu nous en dire un peu plus?

Sir OKOSS: Aaaargh lol c’est vraiment long. Mais ce que je peux dire c’est que j’avais besoin de mettre mon inspiration en avant. Les moteurs de ma vie artistique tels que le Mvett, l’évangile, les mangas, l’Afrique, le Gabon, la renaissance kamite sont les principaux thèmes de ce disque et les forces dont je suis le simple réceptacle. Lorsque tu écoutes ce disque, tu sais ce qui m’inspire. En faite c’est moi, ma vision des choses et surtout le processus introductif de ma modeste personne dans une carrière solo.

WAZEMUSIC: Après les concerts de Nofia et Urban peut-on dire que Sir OKOSS fait partie des grands performeurs du rap boma?

Sir OKOSS: Je suis juste ce que Zame veut que je sois. J’ai la chance de pouvoir chanter des choses qui intéressent certains, je ne suis pas une star lol. Je ne veux pas être un mec important, je veux être un mec utile et le reste, ce sont des formats de la société ou du « Game ».

WAZEMUSIC: Quel regard portes-tu justement sur ce Game?

Sir OKOSS: Il avance à un rythme qui est bien à lui, comme un enfant qui apprend à marcher, il tombe et se relève. Mais une chose est sûre, il y a encore du Rap au Gabon et ceux qui disent le contraire veulent juste voir le monde à leurs manières.

WAZEMUSIC: Qu’est-ce que  t’écoutes en ce moment ?

Sir OKOSS: En ce moment je suis sur l’album de rap Mastermind de Rick Ross.

WAZEMUSIC: C’est quoi ton expression préférée en toli bangando ?

Sir OKOSS: C’est l’expression « C’est pôpôh » purée elle est violente.

WAZEMUSIC: Merci man, ton mot de fin pour nos Wazenautes.

Sir OKOSS: Dieu est grand les gars, et les hommes sont petits. Allez prendre mon album qui est en vente sur iTunes, Deezeer, Amazon etc. Il coûte 3000 FCFA au Gabon. Il est important de manifester la présence constante de la puissance de Dieu dans son corps et dans son esprit…Vivons toujours en adéquation avec la noblesse de nos origines : Nfefe Mot.Big up à Wazemusic, que dieu vous bénisse.

 

Donne ton avis

Passionné de musique et de TIC, avant-gardiste dans la diffusion des contenus ; milite pour la musique urbaine gabonaise.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here