The Node Music sort le grand jeu

1766
1

.

L’écurie la plus outillée de la musique urbaine gabonaise est désormais passée à l’offensive ce début d’année. Afin de conforter son statut de poids lourd de la musique urbaine du pays, les sociétaires de The Node Music mettent en exécution au moindre détail leur stratégie.

Depuis quelques semaines , les acteurs de cette grosse structure musicale ne cessent de sortir des « tueries ». La signature du contrat avec hope Music est un atout majeur à la distribution de leurs produits. Mais revenons explicitement sur les différentes actus des membres du label.

Des prods à couper le souffle.

Les cinq génies du beatmaking ont répondu présent au rendez-vous de la composition musicale, nous sommes heureux d’entendre à nouveau parler d’Owoninho , l’un des doyens de la structure, qui ressurgit à l’international sur la prod du titre  » Mon Djooz remix » de Sinto Pap en collaboration avec quelques membres du sulfureux label français WATI B.

Fritz revient encore confirmer son talent de producteur sur le hit « Poster » de Zyon Stylei dont le clip tourne en boucle sur plusieurs chaines TV.

GISKARD 16, de son côté a réveillé les fans de J-Rio car étant à la prod de son dernier single « Eh Tonton ». Nix également n’est pas reste puisqu’il a apposé sa signature dans le nouveau projet  » HEROS » de J-Rio.

Psycko, la nouvelle recrue parmi les producteurs du label , ne cesse de progresser. Il vient tout juste de faire parler de lui au Nigeria en produisant le jeune talent de la l’Afrobeat nigérian CEFIBOY sur le single « chichi baby ».

Toutes ces prods sont d’une qualité exceptionnelle pouvant rendre verts de jalousie tous les concurrents.

Des hits en gestation ?

Les artistes de leurs côtés ont sorti de gros titres ces derniers temps. Nous parlions plus haut de ZYON STYLEI , après la sortie du clip « Piccolo », a répondu aux attentes des fans peu satisfaits de la qualité de cette vidéo en sortant une nouvelle vidéo intitulée « Poster ».

La vidéo de ce titre est considérée comme une « claque  » visuelle. Réalisée par Chen Zen , un jeune talentueux méconnu du grand public mais qui vient d’entrer dans la cour des grands. Le titre « Poster » est déjà largement apprécié par le public et cumule des milliers de vues sur la toile.

J-Rio , quant lui fait vibrer ses fans en ce moment avec son nouveau single « Eh Tonton ». Artiste urbain gabonais le plus populaire sur les réseaux sociaux, son ambition de se démarquer de la Ntcham n’a pas fait long feu malgré le succès de ses chansons précédentes.

Aujourd’hui , J-Rio renoue les liens avec la « Ntcham » dans son nouveau single. Un style qui lui colle à la peau car étant précurseur de cette tendance musicale.

Pendant que la majorité des artistes surfent sur les thématiques telles que « cobolo »,  » goudroniers » ou « bordellerie », les artistes de The Node ne suivent pas ce buzz. Ils abordent les thématiques plus soft et responsables. Cette attitude les différencie de la masse et leur donne une position dominante dans le showbiz gabonais.

Au regard du travail abattu ce début d’année chez The Node Music, nous pensons que le label vient de sortir le grand jeu. Il a pris une avance considérable sur ses concurrents et rien ne semble les arrêter. Nous souhaitons que ces bons débuts puissent perdurer et que les artistes continuent de vendre la culture urbaine du pays à l’international.

Donne ton avis

Acteur social, passionné des langues , des cultures urbaines et des Technologies de l'Information et de la Communication.

1 COMMENTAIRE

  1. Juste content des artiste et de la musique de mon pays même si la musique n’est juste qu’un atout pour ce hisser dans la société moderne mais la ils dechirent trop ces artistes musiciens Gabao (Portugal) mon pays j’ai rien n’a dire sur eux ils sont compétents.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here