Pourquoi LOU ORI J refuse de prester pour le 17 Août avec NEW SKOOL ???

243
0

Pour les 59 ans d’indépendance de notre patrie le GABON, un concert live est organisé au bord de mer. Et pour cela un parterre d’artistes est invité afin de prester sur scène comme à l’accoutumée.

Et parmis ces différents invités se trouve le quatuor NEW SKOOL constitué de LOU ORI J, JOHNNY B-GOOD, MEACE MAPIHIND et KRASH LÔ GRAV K. En effet, après avoir reçu leur invitation à venir chanter en live leur titre légendaire «  Si j’avais de la monnaie » sorti il y a 18 ans, le groupe était sensé donc se réunir pour se mettre d’accord et commencer les répétitions.

Et LOU ORI J a été bien-sûr informé de cette prestation. Au départ il était partant pour aller sur scène mais avant les répétitions, il a décliné l’invitation et a laissé en plan ses comparses. LOU ORI J a clairement dit que ce concert c’est de la récupération politique et qu’il n’y participera pas. Ce qui sonne comme une scission  définitive entre lui et les autres membres du groupe.

Il faut rappeler que le torchon brûle entre LOU et les 3 autres membres du groupe depuis 2016 lors la campagne présidentielle où LOU n’était pas du tout enchanté par la perspective de s’exposer, il avait donc  catégoriquement refusé de rapper pour un quelconque candidat à cette époque.

Il y a aussi le fait que LOU est un pote à CAM, rappeur aux propos très incisifs envers le pouvoir en place. Et il s’avère que CAM et JOHNNY B-GOOD ne s’attendent pas du tout, normal vu que ce dernier est du label INTERNATIONAL HIP HOP appartenant à JODA, un personnage que CAM ne porte pas particulièrement dans son cœur. Cette mésentente a atteint son paroxysme lors du fameux clash entre les deux rappeurs. Et LOU apparemment n’aurait pas été impartial.

Aujourd’hui, pour le groupe NEW SKOOL il est question de fête nationale et ils ne comprennent pas l’attitude versatile de leur désormais ex ami et membre du crew. Pour eux, LOU ORI J n’a pas tenu à sa parole. C’est juste la fête de l’indépendance du pays, c’est plutôt un jour de joie et de réconciliation, les idées diffuses qui trottent dans son esprit ne correspondent pas forcément à l’atmosphère festive du moment qui est celle de tous communier sur scène. L’amalgame est vite fait !!!

Pour JOHNNY B-GOOD, le créateur du groupe, ils ne vont pas dépendre des humeurs d’un de ses membres, le crew restera un et indivisible malgré son attitude.

Bonne fête de l’indépendance à tous !!!

Donne ton avis

Passionné de musique et de TIC, avant-gardiste dans la diffusion des contenus ; milite pour la musique urbaine gabonaise.

Réagissez à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here